ANIA et E2C France Network signent une alliance en faveur de l’emploi des jeunes sans qualification dans les industries agroalimentaires

0
25

C’est dans ce cadre que l’ANIA et le Réseau E2C France s’associent pour faciliter la mise en place de projets et d’expériences favorisant l’accès à l’emploi des jeunes sur les territoires. Cette convention poursuit plusieurs objectifs : permettre la découverte des métiers du secteur agroalimentaire pour les apprentis E2C, mettre en lumière les perspectives et opportunités de ce secteur et susciter des vocations.

La mise en œuvre de cette alliance signée le 26 janvier, facilitera et favorisera :

  • Connaissance mutuelle, transmission d’informations et échange de pratiques entre les deux structures, au niveau national ;
  • La promotion des métiers de la branche professionnelle du secteur agroalimentaire, à travers l’organisation de séances d’information à destination des jeunes et des formateurs E2C ;
  • L’immersion professionnelle des apprentis E2C, dans des pratiques homologuées, au sein des industries agroalimentaires ;
  • L’accès des apprentis à un emploi de longue durée ou à une formation en alternance au sein des industries agroalimentaires.

La mise en place de cette alliance avec les E2C et les membres de l’ANIA sera favorisée de manière opérationnelle pour répondre au plus près des besoins et attentes des territoires.

Pour Jean-Philippe ANDRE, Président de l’ANIA :

« Nos entreprises ont une grande mission : nourrir les Français sur tout le territoire. Ils sont au centre des attentes sociales impactées par les transitions technologiques et numériques. Autant d’atouts pour attirer des jeunes à la recherche d’emplois valorisants et de perspectives d’évolution. Il y a aujourd’hui plus de 30 000 postes à pourvoir en logistique, maintenance, production, qualité… qui peuvent être exercés dans une petite entreprise ou dans un grand groupe aussi bien à Rennes qu’à Marseille… Il y en a pour tous les goûts. Cette alliance avec l’E2C a du sens car les entreprises ont besoin d’un tiers de confiance, d’un facilitateur qui permette la rencontre entre des entreprises engagées et des jeunes motivés à travailler.

Par Alexandre SCHAJER, Président du Réseau E2C France

« Le parcours intensif de formation et d’accompagnement des E2C, allié aux perspectives et opportunités du secteur des métiers de bouche, est un formidable levier d’insertion professionnelle des jeunes sans qualification. La diversité des métiers proposés ainsi que le fort ancrage territorial des entreprises du secteur agroalimentaire permettront d’agir sur de multiples territoires et au niveau local en faveur de l’insertion de jeunes actuellement éloignés de l’emploi mais motivés et désireux de le faire. . pouvoir entrer sereinement sur le marché du travail. La signature de cette association avec l’ANIA et la participation de ses entreprises membres est une nouvelle source d’opportunités pour les apprentis E2C. »

À propos de l’ANIA
L’Union Nationale des Industries Alimentaires regroupe 30 syndicats et 17 associations régionales, représentant les 15 479 entreprises agroalimentaires en France. L’agroalimentaire c’est 1est Secteur économique français avec un chiffre d’affaires de 198 milliards d’euros et premier employeur industriel avec 433 579 salariés. L’ANIA est l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, des administrations et des médias sur les questions liées à l’alimentation

A propos du réseau E2C France : www.reseau-e2c.fr
Le dispositif E2C propose une formation et un accompagnement individualisé aux jeunes sans qualifications professionnelles ni diplômes pour développer des savoir-être et des compétences. Implantés sur 135 sites en France, les E2C accueillent plus de 15 000 jeunes par an. La force du dispositif est de fonctionner dans un triptyque qui intègre l’acquisition de compétences, l’expérience en entreprise et l’accompagnement à l’insertion. Un processus de labellisation garantit la qualité des opérations. Les résultats de l’insertion et de la qualification des apprentis sont probants : 60 % d’entre eux accèdent, en fin de carrière, à l’emploi ou à la formation de leur choix pour une insertion durable.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here