BMW Série 2 Active Tourer 18d (2022) : le monospace diesel n’est pas mort

0
23

Bientôt
Monospace Compact
Deuxième génération
A partir de 36 400 €

Lancer une fourgonnette au milieu d’une vague de VUS? C’était un pari risqué BMW en 2014 avec la Série 2 Active Tourer. Et malgré le peu d’engouement des clients pour les carrosseries de monospaces, il semble que la firme bavaroise ait eu raison avec plus de 400 000 exemplaires vendus dans le monde. Un succès que BMW entend poursuivre avec cette seconde génération mais uniquement en châssis court. La version longue « Grand Tourer » disparaît du catalogue.

Le nouveau Série 2 Active Tourer il conserve sa silhouette de mini-fourgonnette élancée avec une hauteur libre modérée. Les dimensions sont très proches de la génération précédente. La longueur a été augmentée à 4,39 m (+3 cm) tandis que l’empattement est inchangé (2,67 m). BMW a voulu lui donner un look un peu plus “crossover”, notamment avec l’arrivée d’une large calandre comme le reste de la gamme et des phares affinés. L’arrière évolue également avec des feux bien mieux intégrés qu’auparavant. L’allure sportive peut être rehaussée en choisissant la finition M sport, qui habille le monospace d’un kit carrosserie M Sport, de jantes 18 pouces et d’une couleur spécifique « Alpinweiss ».

Cette deuxième génération adopte la grande calandre BMW comme le reste de la gamme.
Cette deuxième génération adopte la grande calandre BMW comme le reste de la gamme.
Les feux arrière sont plus fins et s'adaptent mieux au hayon.
Les feux arrière sont plus fins et s’adaptent mieux au hayon.

L’intérieur fait l’objet d’une refonte beaucoup plus importante. Cela se traduit par l’introduction d’une double dalle numérique légèrement incurvée vers le conducteur composée d’une instrumentation de 10,25 pouces entièrement paramétrable pouvant être assistée d’un affichage tête haute et d’un écran multimédia de 10,7 pouces, enfin tactile. Ce dernier profite de la connectivité Android et Carplay et d’un assistant personnel “Alexa”.

Ce nouveau dispositif fait disparaître de nombreux boutons, dont la molette i-Drive présente depuis le début des années 2000. Régler la température et la ventilation nécessite désormais de passer par cette tablette. Cependant, BMW a mis en place un raccourci pour faciliter l’accès. L’autre grande nouveauté est l’apparition d’une console flottante entre les deux sièges avant. Très esthétique mais peu pratique. L’accoudoir rabattable abrite un petit espace de rangement et pour profiter du grand coffre de rangement en dessous, il faudra le tourner.

Rénovation totale dans l'habitacle avec l'arrivée de deux écrans numériques.  La présentation de cette finition haut de gamme
Rénovation totale dans l’habitacle avec l’arrivée de deux écrans numériques. La présentation de cette haute finition “Luxe” porte bien son nom.
Un accoudoir flottant avec ses qualités et ses défauts fait également son arrivée.
Un accoudoir flottant avec ses qualités et ses défauts fait également son arrivée.
Voici un support vertical pour smartphone équipé d'un chargeur à induction.
Voici un support vertical pour smartphone équipé d’un chargeur à induction.

BMW a profité de cette nouvelle console flottante pour y placer le bouton de démarrage. C’est une habitude à prendre car après une semaine au volant de la Series 2 Active Tourer, nous étions toujours en train d’atteindre le bouton Start. Devant cette console se trouvent un porte-gobelet double (sans ressorts pour les canettes “slim”) et un support vertical pour smartphone équipé d’un chargeur à induction et complété par deux ports USB-C à proximité. L’idée est ingénieuse.

Les matériaux et finitions sont à la hauteur de la réputation de la marque et des prix pratiqués. Je veux dire excellent. Notre version d’essai dans le haut de gamme « Luxe », vendue 38 500 €, était dotée d’un intérieur « tout cuir » d’excellente qualité. La version de base, baptisée “Active Tourer”, qui facture 36 400 € avec ce moteur, est déjà très bien équipée. Parmi les nombreuses options disponibles au catalogue, nous vous conseillons le pack son Harmann Kardon et ses 12CV (810 €). Esthétique avec ses grilles en aluminium, ce système audio offre une profondeur de basses qui ravira les mélomanes.

Le bouton d'accueil migre vers le nouvel accoudoir flottant, une position peu naturelle.
Le bouton d’accueil migre vers le nouvel accoudoir flottant, une position peu naturelle.
Le système audio Harman/Kardon à 810 € en option offre une très bonne qualité sonore.
Le système audio Harman/Kardon à 810 € en option offre une très bonne qualité sonore.

En bon monospace, la Série 2 ActiveTourer offre plus de modularité qu’un SUV. L’offre de base consiste en une banquette arrière rabattable selon le schéma 40/20/40 équipée de dossiers inclinables. Malheureusement, pour profiter de la banquette arrière coulissante (plus de 14 cm), il faudra souscrire à un forfait hors de prix (Evasion : 2 050 €). Les sièges arrière offrent suffisamment d’espace pour deux adultes. Le siège du milieu servira de réparation, puisqu’il est étroit et que l’espace au pied est occupé par le tunnel de transmission. Le volume de chargement est identique à la génération précédente. Soit dans la moyenne de la catégorie avec 470 litres de base. Il peut être étendu à 1 455 litres avec tous les sièges rabattus.

Installer un moteur diesel dans un véhicule familial semblait logique dans les années 2000. Aujourd’hui, cette offre est considérée comme une hérésie car dans un futur proche, dont l’échéance est aléatoire selon les zones, les véhicules classés Crit’air 2 (c’est-à-dire tous les véhicules équipés de moteurs diesel modernes moteurs) seront interdits dans les EPZ (zones à faibles émissions). Pour Paris, la date est fixée au 1er janvier 2024.

Deux adultes monteront correctement à l'arrière.  A noter que la banquette coulissante est en option sur un pack très onéreux.
Deux adultes monteront correctement à l’arrière. A noter que la banquette coulissante est en option sur un pack très onéreux.
Proposant 470 litres de base et un plancher modulable, le coffre se situe dans la moyenne de la catégorie.
Proposant 470 litres de base et un plancher modulable, le coffre se situe dans la moyenne de la catégorie.

Cependant, sans faire l’apologie du diesel, ce moteur présente tout de même de nombreux atouts. Surtout s’il est conçu par BMW. L’un des meilleurs constructeurs de moteurs au monde. Elle émet peu de CO2 (maximum 134 g CO2/km, soit un malus maximum de 190 € en 2022) et consomme vraiment très peu ! Lors de notre essai de 500 km nous avons enregistré une moyenne de 5,4 l/100 km sur un parcours mixte, sans jamais pratiquer l’éco conduite (un mode Eco est disponible). Un excellent score qui espacera vos passages à la pompe et garantira une autonomie de près de 900 km avec un réservoir plein (45 litres).

Ce 4 cylindres, le seul actuellement au catalogue (les moteurs essence sont équipés de 3 cylindres), développe 150 ch et un couple maxi de 360 ​​Nm, manque d’hybridation légère et est exclusivement associé à une boîte à double embrayage à 7 rapports . . Ce dernier dispose d’un mode “L” pour bas qui augmente l’efficacité du frein moteur et permet une accélération plus rapide. Attention, ce mode n’est disponible qu’avec la boîte de vitesses automatique sans palettes. Si le client demande une voiture à aubes, ce mode sera remplacé par un mode “S” (avec des lois de changement de vitesse plus courtes).

Cette version 18d offre des niveaux de consommation extrêmement faibles.  Nous avons enregistré une moyenne de 5,4 l/100 km.
Cette version 18d offre des niveaux de consommation extrêmement faibles. Nous avons enregistré une moyenne de 5,4 l/100 km.

La Série 2 Active Tourer profite du couple élevé pour compenser son poids élevé, qui avoisine les 1 600 kg. Les accélérations sont rapides et les micros solides pour vous garder à l’aise dans toutes les situations. C’est à vitesse constante sur l’autoroute où vous remarquerez son appétit de moineau qui avoisine les 5,1 l/100 km. En ville, ce 4 cylindres est logiquement moins souple que son homologue essence, mais il sait se faire discret.

Le châssis conserve l’esprit de la première génération. Il est réglé fermement pour faire ressortir les qualités dynamiques. Les mouvements du corps sont parfaitement maîtrisés et la direction douce est réactive et précise. Par conséquent, la fourgonnette BMW offre un tempérament de conduite supérieur à la plupart des VUS compacts. Attention cependant à la taille des pneumatiques choisis, qui influencera le niveau de confort, notamment à basse vitesse, où la moindre imperfection affectera l’habitacle. Enfin, la pédale de frein, vraiment trop ferme à notre goût, pénalise la conduite en ville et surtout dans les embouteillages.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here