déployer

0
8
    * Les actions européennes attendues proches de l'équilibre
    * Wall Street devrait rebondir après une lourde chute mardi
    * Tokyo recule mais la Chine repart de l'avant malgré le COVID-19
    * La Russie menace la Bulgarie et Pologne de suspendre son gaz
    * Peu de changements sur changes et taux, le pétrole monte un peu

    par Laetitia Volga
    PARIS, 27 avril (Reuters) - Les principales Bourses européennes devraient
ouvrir en ordre dispersé mais sur de faibles écarts mercredi après la
publication de nombreux résultats d'entreprises, avec des investisseurs toujours
prudents face au risque de ralentissement économique et à la guerre en Ukraine.
    Les contrats à terme indiquent une hausse de 0,31% pour le CAC 40 parisien
 .FCHI , une baisse de 0,2% pour le Dax à Francfort  .GDAXI  et un gain de 0,2%
pour le FTSE à Londres  .FTSE .
    Les indices européens devraient résister à l'ouverture aux multiples
inquiétudes qui ont à nouveau ébranlé les marchés mardi : les craintes
croissantes concernant le ralentissement économique mondial, les perspectives de
hausse rapide des taux aux Etats-Unis, le niveau de l'inflation et la crise du
COVID-19 en Chine. 
    La situation autour de la guerre en Ukraine reste à surveiller au lendemain
de l'annonce par la Bulgarie et la Pologne d'un arrêt des approvisionnements en
gaz du géant russe Gazprom  GAZP.MM  vers ces deux pays à partir de ce mercredi.
 nL5N2WO7X3
    Cette décision, qui a fait grimper le prix du gaz en Europe de plus de 10%
mardi soir, marque une escalade majeure de Moscou qui exige des pays jugés
"inamicaux" un paiement des livraisons en roubles en représailles aux sanctions
occidentales imposées pour son offensive en Ukraine.
    La séance sera également rythmée par les nombreux résultats d'entreprises
publiés avant l'ouverture parmi lesquelles ceux de STMicroelectronics  STM.PA ,
Dassault Systèmes  DAST.PA , Deutsche Bank  DBKGn.DE  et Commerzbank  CBKG.DE .
Les deux banques allemandes sont indiquées en hausse en avant-Bourse. 
    
    LES VALEURS A SUIVRE :  nL5N2WO5OD
    
    A WALL STREET 
    La Bourse de New York a fini en nette baisse mardi alors que les
investisseurs s'inquiétaient du ralentissement de la croissance et d'une
politique plus agressive de la Fed pour lutter contre l'inflation.
    L'indice Dow Jones  .DJI  a cédé 2,38% à 33.240,18 points, le S&P-500  .SPX 
a perdu 2,81% à 4.175,20 points et le Nasdaq Composite  .IXIC  a reculé de 3,95%
à 12.490,74 points.
    Tesla  TSLA.O  a plongé de 12,2%, les investisseurs craignant que le patron
du constructeur automobile, Elon Musk, vende une partie de ses actions pour
financer le rachat de Twitter  TWTR.N .
    General Electric  GE.N  a chuté de 10,3% après avoir annoncé une prévision
de bénéfice annuel située dans le bas de la fourchette de sa précédente
estimation.
    Après la clôture des marchés, Alphabet  GOOGL.O  reculait d'environ 3% 
après avoir publié des ventes trimestrielles inférieures aux attentes, une
première depuis le début de la pandémie de COVID-19, alors que les annonceurs
ont réduit leurs dépenses du fait d'inquiétudes grandissantes sur un
ralentissement économique mondial.  nL5N2WO7IL
    Microsoft  MSFT.O  gagnait en revanche 4%, soutenu par des résultats
trimestriels et une prévision de chiffre d'affaires annuel meilleurs que prévu à
la faveur d'une demande soutenue pour ses activités d'informatique
dématérialisée.  nL5N2WO7OW
    Les contrats à terme suggèrent pour l'heure une séance en hausse de 0,5% à
0,8%.  
    
    EN ASIE 
    Le Nikkei à la Bourse de Tokyo  .N225  a cédé 1,17%, les investisseurs
s'inquiétant là aussi du rythme de la croissance mondiale et des conséquences du
confinement en Chine sur les prévisions des entreprises.
    Parmi les fortes baisses de l'indice, le fabricant de robots industriels
Fanuc  6954.T  a chuté de 5,72% après avoir publié un bénéfice d'exploitation
annuel inférieur aux attentes.
    En Chine, l'accélération du rythme de croissance des profits des entreprises
industrielles en mars et la stabilisation du yuan permettent aux grands indices
boursiers de rebondir après les plus bas de deux ans atteints en séance avec les
inquiétudes liées au COVID-19.
    Le SSE Composite  .SSEC  de Shanghai avance de 2,16% et le CSI 300  .CSI300 
de 2,65%.
    
    TAUX/CHANGES
    Sur le marché obligataire américain, le rendement des Treasuries à dix ans 
prend près de deux points de base, à 2,7895%.   US10YT=RR   
    Dans les premiers échanges, son équivalent allemand gagne cinq points de
base à 0,848%.
    Le dollar baisse légèrement face à un panier de devises de référence  .DXY 
après avoir inscrit en séance un pic de près de deux ans, favorisé par son
statut de valeur refuge dans un climat d'aversion au risque.
    L'euro remonte de 0,12%, autour de 1,0617 dollar.  EUR= 
    
    PÉTROLE     
    Les prix du pétrole évoluent en hausse après la décision de Gazprom sur les
livraisons de gaz à la Pologne et à la Bulgarie et l'amélioration des
perspectives de demande avec les espoirs de soutien monétaire renforcé en Chine.
    Le Brent  LCOc1  gagne 0,77% à 105,8 dollars le baril et le brut léger
américain (West Texas Intermediate, WTI)  CLc1  0,57% à 102,28 dollars.
       
    PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 27 AVRIL:
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 FR      08h45  Indice de confiance des        avril       92            91
                ménages                                                  
 

 ((Rédaction de Paris; +33 1 49 49 50 00;))
 
((Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris et en Europe  WATCH/LFR ))

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here