« En vogue avec… » Jennifer Hatoum, fondatrice de MAKA, une entreprise de cosmétiques naturels et éthiques – Urban Bible

0
21

Dans le cadre de cette série, Urban Bible interviewe une personne qui travaille dans le monde de la mode ou de la beauté à Montréal ou dans les environs, pour lui poser 6 questions sur sa marque ou son métier. Créateurs de mode ou d’accessoires, créateurs de produits de beauté ou de parfums locaux, tatoueurs ou maquilleurs professionnels : tous se prêtent au jeu de vous faire découvrir les multiples facettes de leurs univers créatifs. A cette occasion, nous vous présentons Jennifer Hatoum, fondatrice de la société de cosmétiques naturels MAKA. Il nous raconte sa passion et les vertus de l’aromathérapie et comment il redonne aux communautés avec lesquelles il collabore pour obtenir ses matières premières !

Jenifer, ravie de vous rencontrer ! Dites-nous, quand vous êtes-vous intéressée aux soins du corps et aux produits naturels ? Et dans quel contexte avez-vous décidé de lancer votre société de cosmétiques naturels MAKA ?

“Tout le plaisir est pour moi ! Le pouvoir des plantes est quelque chose qui m’a toujours intrigué. Très jeune, j’ai développé un lien très particulier avec la nature et les animaux, et j’ai découvert la wicca quand j’avais environ 13 ans, aux débuts d’Internet.

« J’ai grandi à la campagne avec des gens qui vivaient au même endroit depuis des générations, et les plus grands nous ont appris les plantes et leurs vertus. C’était une partie naturelle de notre vie quotidienne, pour mes frères et moi.

« Quand il s’agit de soins de beauté naturels, j’ai toujours adoré ! Je me souviens avoir fait des masques au yaourt avec mes amis quand j’avais 8 ans ! Mais l’aventure MAKA a vraiment commencé quand j’avais 26 ans, quand je suis partie vivre en Chine. J’ai développé de l’acné et aucune crème que je pouvais trouver en pharmacie, même les bonnes marques reconnues en France, n’a fonctionné pour moi. Cela a même aggravé mon problème.

« Alors j’ai arrêté de les appliquer sur mon visage et ça s’est amélioré ! Alors, j’ai sorti mes grimoires et j’ai commencé à faire des crèmes pour mon visage. Mes amis m’ont demandé, puis j’ai déménagé à Toronto, où j’ai poursuivi ma carrière (notamment dans la défense des droits des femmes). Et en parallèle, afin de formuler en toute sécurité les meilleures synergies d’huiles essentielles, je suis devenu aromathérapeute. C’est ainsi que, quelques années plus tard, et diplôme en poche, MAKA a vraiment pris forme.”

Quelles sont les missions de votre entreprise et les valeurs que vous souhaitez véhiculer ?

« MAKA signifie « Terre » en langue Lakota. La fleur de vie est une figure centrale de la géométrie sacrée et évoque notamment le développement de la vie au niveau moléculaire et l’interdépendance de tous. MAKA transmet donc des valeurs d’excellence, d’entraide, de justice sociale, d’écologie et de beauté consciente ».

« Tout cela est très beau sur le papier (et très à la mode), mais c’est bien de se baser sur les actions que l’on pose.”

« MAKA réserve une partie de ses bénéfices pour lancer des projets sociaux directement pour les travailleurs chez nos fournisseurs, selon leurs besoins respectifs. Le premier projet sera un programme d’alphabétisation des femmes qui produisent notre huile d’argan dans le Moyen Atlas au Maroc. Ils m’ont demandé directement.

“Para ellas, leer y escribir es una garantía de independencia, como tomar el bus y saber leer los letreros para no depender constantemente de un hombre (realmente me devolvió a la tierra, porque es algo que hacemos todos , tan despreocupadamente todos los días, vérité?)»

« MAKA s’approvisionne en matières premières et sélectionne les fournisseurs les plus éthiques. Je m’y rends moi-même pour travailler avec elles (qui sont souvent des femmes !). A terme, la plupart des matières premières que nous utilisons seront sourcées de cette façon, mais pour l’instant, en raison de la pandémie, je n’ai pas pu bouger pendant deux ans, d’autant plus que le les lieux sont difficiles d’accès.

« Enfin, nos cosmétiques sont excellents, naturels, vegan et adaptés même aux peaux réactives (comme la mienne !) »

MagalieBoulerice_MAKA-cosmetics

Vous proposez également des ateliers cosmétiques, initiation à l’aromathérapie et consultations personnalisées, qui “pointer vers [nous] familier avec les besoins de [notre] la peau et les matières premières naturelles qui peuvent y répondrePouvez-vous nous expliquer brièvement comment se tiennent ces réunions et à qui elles sont destinées ?

« Les consultations personnelles sont pour tout le monde. Le premier rendez-vous dure environ une heure et me permet de dresser le portrait de la personne, d’avoir les informations nécessaires, notamment au niveau de l’histoire clinique, de créer ses produits personnalisés et de pouvoir la conseiller. en magasin et lors de l’achat d’huiles essentielles.

« Les ateliers sur l’aromathérapie, la cosmétique et des sujets plus spirituels sont pratiques, et chacun repart avec son propre produit ! Nous proposons également des ateliers et des événements privatisés dans notre bel espace.

Le respect des travailleurs semble être une valeur essentielle pour votre entreprise. Comment en êtes-vous venue à collaborer avec des organisations qui favorisent le développement et la réinsertion économique des femmes dans les pays où vous trouvez les matières premières que vous utilisez pour fabriquer vos produits ? Peut-être que vous pouvez en nommer quelques-uns! Et avez-vous constaté un impact positif grâce à ces projets sociaux ?

« C’est même au cœur de mon métier ! J’ai travaillé pour Amnistie internationale au Maroc, puis aussi dans des associations féministes et des centres de femmes à Toronto et à Montréal ».

« En fait, je ne collabore pas avec ces associations ; J’établis moi-même des projets sociaux directement en fonction des demandes des gens. Cela a clairement un impact positif car nous répondons à un besoin exprimé par les personnes avec lesquelles nous travaillons.

« Par exemple, beaucoup de femmes ont pleuré à la seule question : “Que puis-je faire pour vous?« C’est difficile à imaginer quand on ne connaît pas leur réalité, mais on ne leur a jamais posé cette question. Ils ne se sont jamais posé la question, parce qu’ils n’avaient tout simplement pas le luxe.”

« Ici, je parle des femmes qui vivent dans des régions éloignées. Ce sont eux qui aident à la maison et s’occupent des plus petits. Ce sont des femmes mariées qui arrivent à peine à la puberté, des mères, des analphabètes… elles dépendent donc des hommes pour tant de choses. J’ai choisi de lancer ces projets moi-même au lieu de laisser les associations s’en occuper, car je veux absolument assurer le suivi et m’assurer que ces femmes ont ce qu’elles demandent. Et si vos besoins changent, nous nous adapterons.

« Il ne s’agit pas de faire joli sur notre site ou de faire du marketing éthique. Il y a de réelles lacunes dans certains pays et, grâce à MAKA et à notre communauté engagée, nous faisons simplement notre part en redonnant à ceux qui nous donnent, en veillant à ce que l’effet, au final, soit celui souhaité.”

« Je pense que c’est la responsabilité de chacun de s’en assurer, plutôt que de donner de l’argent sans vraiment être impliqué dans le résultat. C’est ma vision des choses, en tout cas, pour avoir travaillé sur le terrain !

MAKA-montréal-usines de vrac

MAKA s’inscrit également dans une démarche zéro déchet : en plus de proposer des alternatives éco-responsables pour la vie quotidienne sur son site, ses contenants en verre sont consignés et il a une politique d’emballage minimum. Pouvez-vous nous en dire plus et nous indiquer où il est possible de se procurer vos produits et, de la même manière, de retourner les contenants vides ?

« Tous nos contenants sont en verre. Nous avons été la première entreprise à Montréal à implanter un système d’entrepôt conteneurisé. Et pour encourager nos merveilleux clients à participer au système, nous offrons un rabais de 2 $ sur les achats subséquents lorsqu’ils apporteront nos contenants réutilisables.

« Vous pouvez obtenir les produits sur notre site Web : www.carebymaka.com ou à notre magasin au 5427, boulevard Saint-Laurent (Mile-End) à Montréal.

“Pour le moment, vous ne pouvez nous retourner les contenants qu’au magasin.”

Vous avez récemment lancé votre nouvelle gamme de cosmétiques « nouvelle peau », créée spécialement pour les citadins actifs, engagés et respectueux de l’environnement. Quels sont vos produits préférés de cette collection ? Partagez certains de vos favoris, nous sommes curieux !

“C’est une question TRÈS difficile, je vous aime tous ! Je dirais que j’aime particulièrement le gommage visage SCRUB, 100% naturel aux perles de jojoba. Il est très doux pour la peau et élimine toutes les cellules mortes.

“J’adore aussi notre masque DETOX +++, il crée un effet rafraîchissant sur la peau, purifie et illumine le teint.” Il est fabriqué avec de l’argile bleue, qui a un effet anti-pollution bien connu.

« Alors, la crème de nuit REGENERATE, qui combat les signes de l’âge et dont ma peau ne peut plus se passer ! C’est une crème épaisse et riche. Appliquer le soir pour se réveiller avec une peau douce et odorante. Il active également la régénération cellulaire, qui a tendance à ralentir avec l’âge.

Pour découvrir nos précédentes chroniques « En vogue avec… » ainsi que autres artisans de la mode et de la beauté à Montréal, visitez le www.labibleurbaine.com/En+vogue+avec…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here