Grève chez Capgemini pour une augmentation de salaire, dans le cadre d’une importante démission

0
25

A l’appel d’une intersyndicale qui regroupe six des huit organisations représentées dans l’entreprise (CFDT, CGT, FO, Unsa, Usapie et Solidaires), les salariés de Capgemini ont été invités à faire grève pendant une heure ce jeudi 14 avril. Quitter le bureau, pour ceux qui sont en personne ou se déconnecter symboliquement pour ceux qui travaillent à distance. “La mobilisation a été suivie notamment à Paris, Toulouse, Montpellier, Nantes et Pessac, près de Bordeaux. Il y a plusieurs centaines de participants sur place ou à distance, ce qui est satisfaisant dans une entreprise qui n’a pas l’habitude des grèves”.indique à La galerie, à midi, Nicolas Lalande, délégué syndical de la CFDT chez Capgemini, basé à Pau (Pyrénées-Atlantiques). Les six organisations réunies en intersyndicale représentent environ 65 % des salariés alors que les deux autres syndicats, la CFTC et la CFE-CGC, n’ont pas souhaité rejoindre le mouvement social.

Une année 2021 record à tous points de vue

Cette première grève qui secoue le groupe français depuis 2008 s’inscrit dans un contexte de très forte croissance pour cette entreprise de services numériques fondée à Grenoble en 1967. Depuis son siège social parisien, elle emploie aujourd’hui 325.000 personnes dans le monde dont 32.000 en France, intégrant les effectifs d’Altran acquis en 2020. Le géant mondial du secteur a réalisé un exercice 2021 qu’il qualifie de “record”: 18 200 millions d’euros de chiffre d’affaires (+14,6% en un an) et 1 200 millions d’euros de participation au résultat net du groupe (+ vingt et un %). dont 240 millions d’euros pour la France. La France a enregistré une hausse de 10 % de son chiffre d’affaires en 2021, la plus faible croissance des régions où Capgemini est implanté.

Comment Capgemini participe au projet scientifique et culturel Montpellier HUT-Théâtre

« Dans le même temps, le titre se porte bien avec des dividendes exorbitants, en hausse de 23 % en un an. Mais, avant cela, les négociations salariales annuelles glissent avec des propositions managériales très classiques », argumente Nicolás La Tierra. “Sachant que l’histoire de l’entreprise conduit à des salaires relativement bas. Du coup, aujourd’hui avec l’inflation ça stagne pour beaucoup de gens et on voit beaucoup de sorties…”

Rotation massive du personnel

Dans un contexte extrêmement concurrentiel sur les métiers exercés par Capgemini – développeurs web, chefs de projets, infrastructure informatique, etc. – le résultat est en fait un Rotation très élevé chez Capgemini, autour de 20-25%, selon la CFDT. L’entreprise elle-même a reconnu ont perdu un quart de leurs consultants l’an dernier tandis qu’un tiers de la main-d’œuvre a désormais moins d’un an. « Ces éléments ne semblent pas inquiéter la direction, notamment parce que le recours à des profils juniors fait partie du modèle de l’entreprise et lui permet de préserver sa marge. » En France, la direction locale dit n’avoir aucun contrôle sur les salaires et joue principalement dans la qualité de vie au travail, mais cela ne suffit plus », dit le représentant syndical.

Stars, salaires, télétravail : l’emploi des développeurs web en crise à Bordeaux (1/3)

Du côté des revendications, les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) sur les salaires doivent s’achever le 22 avril. Outre une provision de 42 millions d’euros pour les augmentations individuelles, la direction de Capgemini France met sur la table trois millions d’euros, dont 1,84 million d’euros pour les augmentations collectives qui conduiraient à des augmentations de salaire de 700 euros bruts par an pour des salaires inférieurs à 41.000. euros bruts par an et 450 euros bruts par an au-delà de ce seuil. Considérant ce budget collectif notoirement insuffisant, l’intersyndicale n’a qu’une revendication : une augmentation salariale collective de 2 500 euros bruts par an.

Consultée par La Tribune, l’adresse de Capgemini indique «s’engager à maintenir un dialogue social de qualité » et précise : « Nous sommes toujours en discussion avec toutes les organisations syndicales au sujet du NAO. Nous pouvons d’ores et déjà indiquer qu’un effort important sera fait pour les salaires les plus bas au sein de notre entreprise ».

Dassault Aviation : un accord sur les augmentations salariales met fin au conflit social