La Compagnie de Provence se concentre sur le soin de la peau et déploie son offre dans le monde entier

0
25

Lancé par deux amis déterminés à moderniser l’usage du savon de Marseille, La Compagnie de Provence il est rapidement devenu populaire auprès du public. au sein de groupe de ganasini depuis 2013, elle a déjà déployé une gamme de 180 références, compte 1 000 portes en France et exporte dans une quarantaine de pays. ” J’ai rejoint la marque il y a 6 ans avec pour mission de la repositionner en veillant à ce qu’elle soit parfaitement en phase avec les tendances du marché et les attentes des consommateurs. », explique Guillaume Cornu Thénard.

Le changement cosmétique

Profitant de l’expérience dermocosmétique de la groupe de ganasinila Compagnie de Provence élargit ainsi son assortiment avec une gamme de soins du corps et du visage prodigués.

« Nous avons créé des collections au beurre de karité pour le bienfait nutritionnel, aux algues veloutées pour le bienfait hydratant, plus récemment la collection apothicaire aux vertus holistiques dans laquelle on associe huiles végétales et huiles essentielles, ainsi qu’une ligne anti-âge à la figue antioxydante. A chaque fois, la promesse est clairement énoncée, très simplement, on comprend tout de suite ce que l’on achète. Cela fait partie des codes de marque que les grossistes de Savon Liquide Marseille ont marqués sur leurs bouteilles. “, poursuit le réalisateur.

La part du savon liquide continue de représenter aujourd’hui 46% du chiffre d’affaires. C’est le point d’entrée et de découverte de la marque, mais en quelques années les soins du visage ont atteint une part de 10% et les soins du corps de 30%. Des références de produits ménagers (bougies, diffuseurs, produits d’entretien) complètent la répartition.

Les formules sont composées au moins 95% d’ingrédients d’origine naturelle, privilégiant les shorts en Provence pour les ingrédients phares, et le conditionnement primaire est en verre ou rPET. Toutes les encres sont végétales.

« Nous avons réalisé un investissement important et avons embauché une personne responsable de notre politique RSE. Tous les objectifs imposés par l’ONU ont été atteints et le grand combat de cette année sera la qualité de vie au travail, sachant que l’entreprise emploie une quarantaine de personnes. Le second portera sur les emballages pour s’assurer que nous utilisons le moins de plastique possible et le dernier travail concernera notre empreinte carbone. Cela reflète la détermination dont nous devons faire preuve aujourd’hui et dont nous publierons les résultats en fin d’année. », précise Guillaume Cornu Thénard.

Un déploiement français et international

La marque, qui table sur un chiffre d’affaires de 7,3 millions d’euros cette année avec une progression annuelle de 10%, poursuit son développement en France avec un total de quelque 1 000 portes attendues d’ici la fin de l’année, principalement à travers les univers de la parfumerie ( chez Sephora et Marionnaud) qui représenteront 300 portes d’ici fin 2022. La pharmacie est le deuxième réseau et les concept stores le troisième.

« Nous avons également deux axes importants, le digital à travers notre site e-commerce, qui représente plus de 10% de notre chiffre d’affaires, et nos magasins en propre, qui sont très importants pour l’expérience consommateur. Cela permet de comprendre la spécificité de la marque qui se situe toujours entre modernité et tradition. », ajoute le réalisateur.

la marque compte sept magasins en propre, situé principalement dans le sud de la France. Aucune nouvelle ouverture n’est prévue, mais celle de Marseille sera remodelée en cours d’année pour abriter un café bio, un mur des ingrédients et surtout une fontaine de recharge. Un concept déjà mis en place aux Galeries Lafayette et dans la boutique du siège à Aix en Provence.

L’export représente 65% du chiffre d’affairesavec une présence consolidée dans une quarantaine de pays à travers grand magasin (Europe, Amérique du Nord, Argentine, Asie et Océanie).

« La marque s’est rapidement implantée à l’étranger car partout il y a une passion pour la Provence traditionnelle mais aussi pour la Provence contemporaine. C’est la singularité de la Cie de Provence, on parle beaucoup de lavande et d’oliviers autant qu’on illustre la cité radieuse de Le Corbusier, la tour LUMA, le Mucem, les impressionnistes… Il y a une dynamique culturelle et architecturale qui s’est imposée ces dernières années en Provence qui fait pleinement écho au positionnement à l’origine de la marque conclut Guillaume Cornu Thénard.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here