La Lampaulaise de Salaisons améliore sa performance énergétique de 20% grâce à la mise en place de la maîtrise de l’énergie

0
22
La Lampaulaise de Salaisons améliore sa performance énergétique de 20% grâce à la mise en place de la maîtrise de l'énergie

La coopérative agricole et agroalimentaire Cooperl a adopté une démarche globale de réduction de son impact environnemental, qu’elle applique à l’ensemble de ses sites en France. La Lampaulaise de Salaisons, qui a rejoint la coopérative bretonne en 2017, s’est également engagée dans la mise en place d’une gestion énergétique efficace et durable. Adoptant le modèle du groupe coopératif, elle a choisi de suivre la norme ISO 50001.

La Lampaulaise de Salaisons a réduit sa consommation spécifique de gaz naturel de 20% grâce à la mise en place d’un véritable management de l’énergie certifié ISO 50001. Cette usine de fabrication de saucissons et saucisses appartenant à la coopérative Cooperl a bénéficié de l’expérience acquise au sein de l’agriculture. groupe alimentaire et a créé une dynamique impliquant tous les services.

La coopérative agricole et agroalimentaire Cooperl a adopté une démarche globale de réduction de son impact environnemental, qu’elle applique à l’ensemble de ses sites en France. La Lampaulaise de Salaisons, qui a rejoint la coopérative bretonne en 2017, s’est également engagée dans la mise en place d’une gestion énergétique efficace et durable. Adoptant le modèle du groupe coopératif, elle a choisi de suivre la norme ISO 50001.

« L’intérêt de cette norme est de combiner les aspects techniques et managériaux. Il permet de mener à bien des projets d’efficacité énergétique et de valider l’amélioration continue en matière de performance énergétique, en impliquant l’ensemble du personnel dans ce projet vertueux. C’est un atout de diffuser une culture de l’énergie et de l’environnement dans un site industriel », déclare Clément Mauboussin, coordinateur de la Responsabilité Environnementale du groupe Cooperl.

La clé du succès : un engagement de toute la ligne managériale et une forte implication des différents services –notamment qualité, sécurité et environnement pour la mise en place du système de management de l’énergie– mais aussi maintenance, construction neuve et production pour la mise en place et la pérennisation de la démarche. sa démarche ISO 50001, l’entreprise a également pu s’appuyer sur un système de management de la qualité éprouvé, sur une politique de certifications demandées dans l’industrie agroalimentaire telles que IFS de niveau supérieur, HVIA, MacDonald’s ou encore FQC, ainsi que sur le retour d’expérience d’autres sites du groupe coopératif (12 sites certifiés à ce jour) qui ont lancé une boîte à outils de Système de Management de l’Énergie. Grâce à cet accompagnement, La Lampaulaise de Salaisons a obtenu la certification ISO 50001 en 2021.

2,3 millions d’euros investis dans une meilleure performance énergétique

Sur le site de Lampaul-Guimiliau, dans le Haut-Léon dans le Finistère, La Lampaulaise produit 25 500 tonnes de charcuterie par an, sous forme de tranches de jambon, de poulet et de dinde. La cuisson se fait selon un procédé ThermixTM, une solution intégrée qui, après moulage des jambons, cuit et refroidit automatiquement la viande. Le système Thermix est basé sur un bain-marie chauffé à 85°C.

Pour optimiser la production d’énergie thermique et frigorifique, l’entreprise a investi dans deux thermopompes frigorifiques qui interviennent dans le chauffage de l’eau chaude sanitaire (qui entre dans le process et le nettoyage) et dans la réfrigération des ateliers de production. Cette solution technique a pour effet de récupérer un maximum de chaleur pour produire de l’eau chaude et ainsi réduire la consommation de gaz. Son impact environnemental est encore renforcé par l’utilisation d’un fluide NH3 naturel, sans impact sur le réchauffement climatique. Un nouveau ballon de 250 m3 a été installé, correspondant à la consommation journalière d’eau chaude de l’unité de production. De plus, l’un des quatre condenseurs évaporatifs a été remplacé par un condenseur PLC de nouvelle génération. Une pompe à chaleur haute température a également été installée pour produire de l’eau chaude pour le procédé Thermix. Coût total de l’investissement, réalisé en 2019, 2,3 millions d’euros.

Retour sur investissement en moins d’un an

Et les résultats parlent d’eux-mêmes. Depuis la mise en service en septembre 2019, la consommation de gaz a visiblement diminué. Deux ans plus tard, la réduction de 20 % de la consommation spécifique de gaz de cette unité de production est confirmée, améliorant d’autant l’empreinte carbone du site. « Il est impressionnant de voir à quel point l’impact de nos investissements a été immédiat. Nous avons alors pu constater que la consommation d’énergie continuait à diminuer, au fur et à mesure que nos équipes avançaient dans la maîtrise du procédé », précise Michel Perrot, responsable maintenance à La Lampaulaise.

Après avoir obtenu la certification ISO 500001, l’entreprise a reçu la prime PRO-PME de 40 000 euros. “C’est vrai que cette aide vient après la certification, alors que des ressources humaines et financières ont déjà été engagées, mais elle est la bienvenue car pour maintenir le système de management il faudra investir dans un plan de comptage robuste”, poursuit-il.

Bien mesurer et contrôler sa consommation pour mieux l’améliorer, une constante dans la gestion de l’énergie, que La Lampaulaise de Salaisons s’approprie en installant compteurs, automatismes et autres outils de contrôle ; suivre les consommations et assurer l’amélioration continue de la performance énergétique du site.

En savoir plus sur le bon PRO-PYMES pour ISO 50001 : ICI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here