L’efficacité énergétique peut aider les entreprises à contrôler le coût de l’énergie

0
19

La hausse des prix de l’énergie pousse les entreprises à trouver des solutions pour améliorer l’efficacité énergétique. Pour eux, il s’agit de maintenir leur compétitivité en favorisant leur engagement dans la transition énergétique et écologique. Décodé.

Apparue dans les années 1970, après le premier choc pétrolier, la notion d’efficacité énergétique n’avait jamais été aussi d’actualité ces derniers mois. Le changement climatique, la décarbonation de l’énergie, les tensions géopolitiques, la hausse des prix de l’énergie semblent accélérer une approche plus vertueuse de l’énergie : énergie verte, produite et consommée en circuit court, limitation de la consommation…
Le marché de l’énergie est devenu volatil. Les prix flambent et mettent en péril l’équilibre économique des entreprises et leur compétitivité dans une période où chacun attend sa responsabilité sociale et environnementale : clients, fournisseurs, salariés, institutionnels, banques…
Si les entreprises sont bien conscientes des problèmes, elles doivent choisir des équipements électriques et des investissements pour atteindre l’efficacité énergétique. Les salariés doivent encore s’approprier ces nouveaux outils et se mobiliser pour réduire la consommation d’énergie. Si la démarche de l’entreprise est vertueuse, elle peut mettre du temps à s’inscrire dans un schéma de compétitivité et de rentabilité économique. Certaines entreprises peuvent mettre du temps à mobiliser les investissements nécessaires.

Le duel : coût de l’énergie et financement des investissements

Si l’efficacité énergétique semble plus facile à mettre en œuvre dans les nouveaux projets immobiliers d’entreprise du fait des réglementations, en cours ou à venir, comme la RE 2020 (réglementation environnementale), les bâtiments existants ou en cours de rénovation seront soumis à l’éco tertiaire. -Décret énergie de la loi Elan, dont l’objectif est de réduire la consommation d’énergie. Ce décret oblige les locataires et propriétaires d’immeubles ou parties d’immeubles tertiaires (superficie égale ou supérieure à 1 000 m²) à maîtriser et réduire leur consommation d’énergie, soit 40 % en 2030, 50 % en 2040 et 60 % en 2050.

La meilleure énergie est celle qui n’est pas consommée. Il est urgent d’améliorer l’efficacité énergétique pour réduire les émissions de CO2 et la facture énergétiquesouligne Antoine Meffre, directeur fondateur d’EcoTech Ceram (siège à Balma-31) dont le démonstrateur EcoStock est situé à Rivesaltes. Notre offre EcoStock récupère la chaleur perdue et produit une chaleur renouvelable décarbonée, compétitive et 80% moins chère que le gaz naturel.” La start-up dont le développement s’accélère a déjà équipé un fabricant de carrelage (groupe TDC) situé à Meymac (19).

Nous accompagnons actuellement le groupe Wienerberger (siège près de Starsbourg-67) dans leur processus de décarbonation sur le plan technique avec notre EcoStock et en tant qu’investisseurs externes avec ETC Invest que nous avons créé avec des partenaires. Nous installons deux Eco-Stocks sur leur site de Pontigny. Notre accumulateur thermique récupère la chaleur de vos fours pour la restituer aux séchoirs. Cela conduit à une réduction de la consommation d’énergie de vos tuiles. Son démarrage est prévu pour le premier trimestre 2023 ». il précise. pour le chef,Des efforts dans le domaine réglementaire doivent être faits par l’Etat pour accompagner les entreprises. Il faut aussi apprendre aux industriels qui ignorent les solutions et leur financement à accélérer l’efficacité énergétique.

Obtenez de l’aide pour trouver la solution énergétique

Fabricant de biscuits et de chocolat, le groupe familial La Confiserie du Tech a décidé d’entreprendre une ambitieuse construction d’usine (4000 mdeux, 4 millions d’euros) et a été accompagné pour optimiser sa gestion énergétique. “La question énergétique est cruciale pour un groupe industriel comme le nôtresouligne Xavier Danjou, président du groupe basé à Cabestany et qui est également engagé dans une démarche RSE (responsabilité sociale des entreprises) sur laquelle repose son développement stratégique.. Dès le début du projet, nous nous sommes appuyés sur un dispositif porté par Bpifrance et l’Ademe. C’est un diagnostic qui nous a permis d’analyser la consommation de nos machines et de faire des recommandations visant à nous aider à mieux définir le cahier des charges de notre future usine de production ».

Le responsable a également été accompagné par le bureau d’études Perpignan Tecsol dans le cadre de son projet d’équipement photovoltaïque en toiture. “Entre 35 et 45% de l’énergie électrique produite sera autoconsomméeselon le gérant. Pour ce futur bâtiment, qui sera opérationnel fin septembre, un travail a également été fait sur une meilleure gestion de l’énergie grâce à l’utilisation d’un éclairage LED. Nous mobilisons également des CEE (certificats d’économies d’énergie) qui nous aident à financer un système de récupération de chaleur perdue ».

Les solutions pour aider les entreprises à devenir plus économes en énergie se présentent sous de nombreuses formes et entraînent des économies substantielles sur les factures d’énergie estimées à 20-80%, selon les professionnels de l’industrie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here