L’Europe signe la fin du monopole de Google, Apple, Meta et Amazon

0
22

L’Union européenne a décidé d’agir en la matière pour lutter contre les pratiques anticoncurrentielles des GAFAM. Hier, les États membres se sont mis d’accord sur une liste de règles qui, une fois entrées en vigueur, réglementeront plus strictement les activités des géants du numérique. Contrôle des rachats, accès aux boutiques alternatives, protection des données personnelles, on fait le point sur les mesures annoncées.

L'Europe sanctionne les Gafa

Les GAFAM n’ont qu’à être vigilants, l’Europe surveille le grain. Ceux qui ont été infligés un nombre considérable d’amendes ces dernières années, sans que celles-ci aient semblé avoir un réel effet à long terme, elles devront désormais faire face à la réponse de l’UE. En effet, ce jeudi 24 mars, “la régulation économique la plus importante de ces dernières décennies” tel que décrit par Cédric O, secrétaire d’État français au numérique, a été signé entre le Parlement et la Commission des États membres, à la suite de l’initiative américaine de l’année dernière.

En effet, les deux institutions sont parvenues à un accord sur le nouveau Loi sur les marchés numériques (DMA, la législation qui régule les marchés numériques) qui s’adresse notamment à Google, Apple, Meta (Facebook), Amazon et Microsoft, ainsi qu’à d’autres plateformes telles que TikTok et Booking. Désormais, il finira de répartir les sanctions au cas par cas, ce qui ne semble pas faire trembler les personnes concernées. Depuis janvier 2023, ces derniers doivent se conformer à vingt règles sous peine d’être sanctionné par la justice.

Sur le même sujet : Emmanuel Macron veut la création d’un métaverse européen

L’Europe prend le taureau par les cornes pour lutter contre les GAFAM

En premier lieu, chaque reprise d’entreprise par un GAFAM sera examinée scrupuleusement par la Commission européenne, qui se chargera de garantir que l’opération ne vise pas à faire taire la concurrence. En fait, il est difficile de ne pas avoir cette peur devant la récente acquisition d’Activision-Blizzard par Microsoftqui a chamboulé le monde du jeu vidéo en ce début d’année.

De plus, les géants du numérique n’auront plus le droit de promouvoir vos propres services au détriment de la concurrence. Google et Meta, notamment, sont régulièrement condamnés à des amendes de plusieurs millions d’euros pour mettre en avant leurs propres réseaux publicitaires au sein de leur moteur de recherche respectif. Même constat pour les app stores. Dès l’année prochaine, Google, Apple et Microsoft devront héberger magasins alternatifs sur leurs systèmes d’exploitation.

Google
Crédits : Unsplash

De même, les éditeurs n’auront plus le droit deimposer des logiciels préinstallés, que l’on trouve sur iOS et Android. Par ailleurs, l’Union Européenne souhaite poursuivre les efforts établis avec le RGPD en protégeant mieux les données personnelles des utilisateurs. Pour ce faire, les GAFAM devront obtenir votre consentement pour utiliser vos données provenant de plateformes tierces à des fins publicitaires. De plus, ils ne pourront plus utiliser les données collectées par ses services sur les sociétés concurrentes à des fins stratégiques.

Enfin, les applications de messagerie devront vous permettre de vous envoyer des messages. En d’autres termes, un utilisateur sur WhatsApp pourra communiquer avec un contact sur Signal ou Telegram. En cas de non-respect de cette réglementation, les GAFAM seront passibles d’une lourde amende de 10% de votre chiffre d’affaires global. En cas de récidive, il peut même atteindre 20 %.

Suite à cette annonce, les principales parties prenantes n’ont pas manqué de réagir en exprimant ton souci. Selon Apple, interrogé par l’AFP, “Certaines dispositions créeront des vulnérabilités inutiles en matière de confidentialité et de sécurité pour nos utilisateurs”. Google, pour sa part, s’est dit « préoccupés par les risques potentiels pour l’innovation et la variété des options offertes aux Européens ».

La source : Le monde

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here