Lhyfe inaugure sa première usine de production d’hydrogène renouvelable

0
21

Selon Matthieu Guesné, le fondateur de Lhyfe, il s’agit d’une première mondiale. Produire de l’hydrogène en installant la centrale au pied des éoliennes du parc de Bouin. Les invités, hommes politiques ou élus, l’ont chaleureusement applaudi lors de la coupe du ruban. L’idée a certainement de l’avenir.

“Dès aujourd’hui, en Pays de la Loire, on voyage avec l’eau et le vent”ce n’est pas de la science-fiction, Matthieu Gesné est très fier d’inaugurer la première usine de production d’hydrogène de la start-up Lhyfe.

C’est une petite usine au milieu des marais bretons, à la frontière des départements de Vendée et de Loire-Atlantique, sur la commune de Bouin précisément. Elle s’y est installée, poussée par le vent de la révolution énergétique qui approchait.

La start-up Lhyfe, basée à Nantes, a trouvé dans ce paysage de canaux et de prairies, de l’eau de mer dont on extrait l’hydrogène par électrolyse, et de l’électricité éolienne qui permettra de faire fonctionner des électrolyseurs, qui font le travail de séparation des atomes.

Cette inauguration avait vraiment un air de fête, avec le sentiment pour chacun de participer à quelque chose de positif, de nouveau. Lhyfe est le temps des pionniers de la prochaine révolution verte. Celle qui nous sortira de l’énergie carbonée qui a bouleversé la planète.

Cet hydrogène vert, parce qu’il est produit avec de l’électricité renouvelable, contrairement à l’hydrogène bleu produit à partir des énergies carbonées, permet déjà de faire circuler des camions, des trains, des voitures et fera bientôt voler des avions.

En région Pays de la Loire, sa présidente Chrystelle Morançais aux commandes, tout le monde croit fermement en elle. Un carburant qui ne libère de l’eau qu’une fois qu’il a fait tourner le moteur dans lequel il est utilisé fait forcément rêver.

Une évolution spectaculaire

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Lhyfe annonce aujourd’hui que la société vient de lever 50 millions d’euros pour se développer, auprès de SWEN Capital Partners, de la Banque des Territoires et de ses partenaires historiques, permettant notamment à Lhyfe de renforcer ses équipes d’implémentation et de R&D, en France et à l’étranger, pour un montant de 30 millions d’euros. Lhyfe compte désormais 60 employés et va plus que doubler ses effectifs en 2022

Matthieu Guesné, président fondateur de Lhyfe, est un garçon rapide, « Un an après la pose de la première pierre, nous sommes très fiers d’inaugurer ce site emblématique, bien sûr pour nous, mais aussi pour ce qu’il représente comme perspective de transition énergétique. Nos remerciements à nos cinq partenaires de la première heure, qui ont permis à ce projet “fou” de voir le jour pour changer notre paradigme énergétique. Ce premier succès obtenu, nous sommes maintenant prêts à accélérer“.

Ainsi, 60 projets sont en cours en France et au Danemark. Des études ont été lancées pour la production d’hydrogène en mer. Un démonstrateur de production d’hydrogène sera testé dans quelques mois au large de la Loire-Atlantique. D’autres émergeront bientôt de la Suède au Portugal.

Plus précisément

En France, la Banque des Territoires prévoit de financer l’ensemble des sites de production développés par Lhyfe en France, y compris les sites du projet VHyGO, pour Vallée Hydrogène Grand Ouest, qui vise à développer l’accès à l’hydrogène renouvelable dans le Grand Ouest. De Lorient ou Brest à Dieppe, sans oublier le site désormais historique de Bouin.

Les ambitions de ce projet en 3 régions, Pays de la Loire, Bretagne et Normandie :

  • 50 000t de CO2 évitées d’ici 2024
  • une production de 5t d’hydrogène renouvelable/jour
  • un réseau de 20 stations-service
  • 500 véhicules (principalement lourds)
  • 25 villes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here