Près de Coutances, la production de fleurs coupées en agriculture biologique est lancée

0
18
L'été dernier, Maëlle Pinet, 25 ans, a réalisé son rêve : s'établir comme productrice de fleurs coupées bio.
L’été dernier, Maëlle Pinet, 25 ans, a réalisé son rêve : s’établir comme productrice de fleurs coupées bio. côté canal –Vincent Giard)

champ de treillis. c’est le nom de cette nouvelle ferme horticole situé au sud de Coutances (Manche), sur la commune de Trelly (ville nouvelle de Quettreville-sur-Sienne). Il a été créé en septembre 2021 par Maëlle Pinet.

Un nouveau départ professionnel

Après des études de commerce, jeune femme de 25 ans Il a donné une nouvelle direction à sa vie professionnelle. « J’avais ce projet en tête depuis plusieurs années. J’avais besoin de quelque chose de plus concret, et ce que j’aime, c’est être dehors, avoir les mains dans le sol et regarder pousser les plantes. »

Pour lancer son activité, Maëlle a mis le cap sur Trelly. « Je voulais retourner à la campagne et j’ai profité de la terre de mon grand-père pour concrétiser mon projet. »

Assistance d’un an

Maëlle Pinet est membre du French Flower Collective, une association au service des fleurs locales et de saison.  L'objectif de ce réseau : soutenir une agriculture plus responsable et faire évoluer les modes de consommation.
Maëlle Pinet est membre du French Flower Collective, une association au service des fleurs locales et de saison. L’objectif de ce réseau : soutenir une agriculture plus responsable et faire évoluer les modes de consommation. côté canal –Vincent Giard)

Installé depuis juillet 2021 dans la région, le natif d’Angers (Maine-et-Loire) bénéficie un an d’accompagnement grâce à la coopérative Rhizome. « C’est une coopérative d’activité et d’emploi agricole qui me permet de tester mon projet, explique-t-il. A travers des formations régulières qui ont débuté en décembre 2021, il m’apporte un réel accompagnement, avec une installation progressive et sécurisée en vue. »

Cet accompagnement est renouvelable deux fois. « C’est idéal lorsque l’on débute, car en plus de l’accompagnement, la coopérative propose un statut d’entreprise, un réseau et des aménagements juridiques, sociaux, comptables et fiscaux. La seule contrepartie demandée est de reverser une partie de notre chiffre d’affaires. »

Vidéos : actuellement sur Actu

Production en agriculture biologique

La production de Maëlle Pinet est en conversion écologique.  La jeune femme souhaite produire des fleurs en respectant le sol et l'environnement.
La production de Maëlle Pinet est en conversion écologique. La jeune femme souhaite produire des fleurs en respectant le sol et l’environnement. côté canal –Vincent Giard)

Parallèlement, Maëlle Pinet vient de lancer la production.

Je produis des fleurs coupées qui sont cultivées en bio sur une petite surface de 6 000 m². En ce moment, j’exploite 1 000 m² et je ne contacte que des professionnels : fleuristes régionaux (Coutances, Granville, Gavray, etc.) pour favoriser la distribution en circuits courts et minimiser l’impact écologique.

Maëlle PinetUn horticulteur de 25 ans.

Elle a commencé à planter pivoinesplus tard tulipes et jonquilles. « En janvier 2022 j’installe une petite pépinière de 30 m² pour les semis, et en mars 2022 une première serre de 150 m², dans laquelle je planterai des dahlias, des pieds d’alouette (appelé aussi pied d’alouette) et des mufliers (ou gueule de dragon). »

De nombreux projets en tête

Maëlle Pinet s'est installée sur les terres de son grand-père dans la petite commune de Trelly afin de ne pas perdre cet héritage familial et de développer sa passion pour l'horticulture.
Maëlle Pinet s’est installée sur les terres de son grand-père dans la petite commune de Trelly afin de ne pas perdre cet héritage familial et de développer sa passion pour l’horticulture. côté canal –Vincent Giard)

En mai 2022, Maëlle prévoit d’établir système d’irrigation de l’eau dans son pays “je n’ai pas le temps de m’ennuyer, c’est l’avantage”, sourit-il. Ce qui est bien, c’est que lorsque j’en ai besoin, je peux compter sur l’aide précieuse de mes voisins. »

Elle envisage également de développer sa production avec plantes à feuillage et commencer dans le cas (mariages, anniversaires). « J’ai déjà les premières demandes à cet égard. Je souhaite le proposer dans un rayon de 30 km autour de Trelly. »

Autre souhait du jeune producteur : monter systèmes d’abonnement avec les hôtels, restaurants et maisons de retraite de la région.


■ Pratique. Champ de treillis. Lieu-dit Le Chapitre, à Trelly (Manche). Plus d’informations auprès de Maëlle Pinet au 06 25 49 68 27. Retrouvez toute l’actualité du Champ de Trelly sur sur la page Facebook et votre compte instagram.

Avez-vous trouvé cet article utile? Sachez que vous pouvez suivre Côté Manche dans l’espace mes nouvelles . En un clic, après votre inscription, vous trouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here