Quelle est la date d’échéance du remboursement ?

0
22

Prime d'inflation : quelle date de versement pour le remboursement ?

GONFLAGE PREMIUM. Il est désormais possible de réclamer la prime d’inflation et d’obtenir un remboursement. Qui contacter ? Quelle date de paiement ? On vous dit tout.

[Mis à jour le 15 avril 2022 à 07h21] Pour protéger le pouvoir d’achat des Français, Emmanuel Macron a créé une inflation principale la quantité de 100 euros à l’hiver 2021. La seule condition pour en bénéficier est un salaire inférieur à 2 000 € net par mois En tout, 38 millions les gens étaient éligibles. Problème, la machine bien huilée a connu quelques ratés au fil des mois avec certaines lacunes. Après des doubles paiements inattendus et un enchevêtrement entre deux organismes payeurs (pôle emploi et la Coût et fret), 1,3 millions des bénéficiaires n’ont pas encore perçu leur prime d’inflation. Fonctionnaires, entrepreneurs automobiles, retraités… Comment réclamer la prime d’inflation pour tous ces « oubliés » ? Après plusieurs semaines de réflexion, l’exécutif a annoncé le lancement d’une plateforme gouvernementale dédiée à réclamer la prime d’inflation. Désormais, un remboursement est possible en moins de 10 jours. Voici la procédure à suivre :

Tout d’abord, vous devez vous connecter au portail. Mesdroitssociaux.gouv.fr. Une fois arrivé sur le site, un bouton “Se connecter pour faire une demande” vous est proposé, cliquez dessus. Munissez-vous ensuite des pièces d’identité que vous utilisez pour Pôle Emploi, l’Assurance Maladie, la MSA ou la Poste. C’est à vous de décider, et ils fonctionnent tous. La plateforme vous propose désormais de remplir un court formulaire avec vos informations personnelles. Grâce à ceux-ci, vous pouvez déterminer en temps réel si vous avez déjà perçu l’indemnisation de 100 euros ou non. Si ce n’est pas le cas, vous serez invité à saisir vos coordonnées bancaires. Une fois que vous avez terminé cette étape, vous avez terminé. Il vous suffit d’attendre une dizaine de jours à compter de la réclamation pour bénéficier des 100 euros sur votre compte bancaire.

Le versement de la prime d’inflation a rencontré plusieurs problèmes depuis son lancement en décembre 2021. De nombreux bénéficiaires potentiels ne l’ont pas encore reçue alors qu’ils remplissaient tous les critères. Notamment, les salariés d’employeurs privés en arrêt maladie au 31 octobre ou les demandeurs d’emploi licenciés de Pôle Emploi, servis ensuite par la Sécurité sociale.

Maintenant, il existe un site dédié à la réclamation de la prime d’inflation. Le Gouvernement y travaille depuis un bon mois, et cette nouvelle plateforme est en ligne depuis le lundi 28 mars 2022. Pour porter plainte, vous devrez suivre plusieurs étapes. Tout d’abord, connectez-vous au site du gouvernement grâce à ses identifiants Pôle Emploi, par exemple. Vous devrez alors saisir votre RIB et le remboursement devra être effectué dans les 10 jours suivant la demande.

La prime d’inflation sera versée aux personnes dont les revenus de travail ou de substitution sont inférieurs à 2 000 € nets par mois. Il sera accordé aux personnes qui reçoivent des subventions et des prestations sociales.
La liste des principales catégories de bénéficiaires est la suivante :

  • Salariés d’employeurs privés, y compris apprentis et bénéficiaires d’un contrat de professionnalisation
  • Fonctionnaires publics
  • Bénéficiaires d’une retraite anticipée
  • Travailleur indépendant
  • artistes auteurs
  • Demandeurs d’emploi et stagiaires professionnels
  • Bénéficiaires de pensions d’invalidité
  • Retraités, y compris les bénéficiaires de pension de survivant
  • Étudiants boursiers et bénéficiaires d’aides au logement
  • Jeunes en voie d’accompagnement vers l’emploi ou en service civique ou volontariat d’insertion
  • Bénéficiaires des minima sociaux

La prime de 100 euros est accordée individuellement. En d’autres termes, la composition du ménage n’est pas prise en compte pour déterminer l’éligibilité à la compensation de l’inflation. Ainsi, un couple peut percevoir jusqu’à 200 euros, soit 100 euros chacun ou seulement 100 euros si un seul des conjoints remplit les conditions de revenus (voir ci-dessous). Au total, 38 millions de Français bénéficieront du chèque inflation de 100 euros.

Mais qui est concerné ? Pour déterminer l’éligibilité à l’allocation d’inflation, le gouvernement a fixé un plafond : ils sont donc concernés Les Français qui gagnent moins de 2 000 euros nets par mois – avant l’application de la la retenue d’impôt – quel que soit le statut et la profession. Pour déterminer le salaire de référence, l’exécutif a choisi le mois d’octobre 2021. Vous souhaitez en savoir plus sur le bonus de 100 euros ? Linnautute.com répond à toutes vos questions. Consultez dès maintenant nos archives dédiées :

Pour être admissible, vous devez gagner moins de 2 000 euros nets par mois, soit 2 600 euros bruts par mois à partir d’octobre 2021, que vous soyez fonctionnaire, salarié, indépendant ou retraité. A noter : ce plafond de 2 000 euros net correspond à votre rémunération avant retenue à la source. En paie, il faudra donc simplement cocher la ligne “net à payer Avant-garde impôt sur la rente», au-dessus de « net à payer ». N’oubliez pas que le statut de résident français est également un critère obligatoire.

Attention : si vous avez un contrat court (hors intérim), le versement de la prime de 100 euros n’est pas automatique “si le temps de travail cumulé chez le même employeur est inférieur à 20 heures”, prévient le gouvernement dans son dossier de précipitation. « Il sera présumé que le bénéficiaire se rapporte expressément à l’un de ses employeurs, de préférence celui avec lequel la relation de travail est maintenue, ou à défaut, celui pour qui il a travaillé le plus d’heures au cours du mois d’octobre. Qu’en est-il des autres situations ? Linnautute.com vous les résume :

pour les retraités

Vous percevez le minimum vieillesse (LAME) ou le montant total de leurs pensions (régime général, complémentaire, pension de survie, etc.) est inférieur à 2 000 euros nets en octobre 2021. « L’évaluation des ressources se fera en fonction du montant des pensions de retraite. à la retraite de base et complémentaire (ex. AGIRC-ARRCO), y compris les pensions de survie [du mois d’octobre 2021]”, Il dit.

pour les indépendants

Avoir été actif en octobre 2021 et avoir déclaré à l’Urssaf ou à la MSA un revenu d’activité inférieur à 2.000 euros nets par mois “pour l’année 2020”, est-il indiqué. “Le revenu net retenu est calculé lors du compte de résultat annuel”, est-il rappelé. “Si l’activité est créée durant la période janvier-octobre 2021, cette condition sera considérée comme remplie.”

Pour les indépendants

Votre facturation doit être au moins égale à 900 euros entre le 1er janvier 2021 et le 30 septembre 2021. « Ce montant doit également correspondre à un revenu moyen de 2 000 euros nets par mois durant la période correspondante, compte tenu de l’application des déductions fiscales. selon la nature de leur activité, à un chiffre d’affaires mensuel moyen de : 4 000 € pour les artisans ; 6 897 € pour les commerçants ; 3 030 € pour les professions libérales », complète-t-on dans le dossier de presse.

Pour les demandeurs d’emploi

Vous ne devez pas être actif et votre allocation doit être inférieure à 2 000 euros net.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here