Réhabilitation énergétique en France : un marché dicté par la réglementation | ÉCOSCIENCES

0
26

En France, on compte environ 5 millions de logements classés “passoires thermiques”.
Le gouvernement a lancé un vaste programme de rénovation, mais les résultats tardent et les critiques se multiplient. Le Baromètre du marché de l’énergie a interrogé 162 experts du secteur en février 2022 pour identifier les principaux freins ou leviers politiques pour accélérer le rythme du renouvellement énergétique en France.

Auteurs : Carine Sebi, Marie-Charlotte Guetlein, Sébastien Houde, Julien Lafaille, Joachim Schleich et Valeria Fanghella – Grenoble Ecole de ManagementVêtement

Vêtement

Le secteur du bâtiment résidentiel représente une source forte d’économies d’énergie, de réduction des gaz à effet de serre et constitue donc un champ d’action stratégique pour atteindre la neutralité carbone en France.

D’ici 2050, 500 000 rénovations doivent être réalisées annuellement pour atteindre le niveau BBC pour l’ensemble du parc immobilier (équivalent à l’étiquette énergétique Diagnostic Performance Energétique[1]DPE A ou B). Un défi important compte tenu de la 5 millions de foyers considérés par le ministère comme des passoires énergétiques (DPE F ou G).

Face à cet objectif annoncé, la France connaît des retards colossaux dans le domaine du renouvellement du secteur privé.

Quels sont les principaux freins ou leviers politiques pour accélérer le rythme du renouvellement énergétique en France ? Pour répondre à ces questions, la dernière Baromètre du marché de l’énergie de Grenoble Ecole de Management a interrogé en février 2022 un panel de 162 experts du secteur de l’énergie sur l’avenir de ce secteur.

Les obligations : stimuli indispensables au renouvellement énergétique

Depuis la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte de 2015, les copropriétés sont confrontées à certaines obligations, comme celle d’isoler les murs lors d’une rénovation majeure (cas de travaux à bord). Plus récemment, pour être en phase avec le projet de révision de la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments indiquant que les filtres énergétiques doivent être renouvelés d’ici 2030, le gouvernement français a pris des mesures pour inscrire cette obligation dans la loi. A partir de 2025, le gouvernement interdira la location de filtres énergétiques (DPE G), puis étendra progressivement cette obligation aux autres classes énergétiques (DPE F, puis E).

Concrètement, cela signifie que des travaux de rénovation complète (y compris l’isolation) seront obligatoires si le propriétaire souhaite louer son bien.

Ces obligations sont nécessaires pour le secteur: 75% des experts de notre panel estiment que l’interdiction de location de filtres à énergie est une mesure efficace (voire très efficace pour 42%) pour stimuler le renouvellement énergétique en France, et plus de 55% considèrent que l’obligation d’isolation pendant la rénovation de la façade des copropriétés est une mesure efficace (graphique 1).

De plus, nos résultats indiquent que 30% des experts considèrent que le nouveau DPE ne serait pas efficace pour stimuler le marché de la rénovation (Tableau 1). Cette méfianceobservé actuellement dans l’industrie– s’explique par l’examen du DPE qui a eu lieu cet été et a dû être rapidement revu à l’automne en raison de nombreuses anomalies révélées. Avec la nouvelle publication du DPE en novembre dernier, le nombre de “passoires énergétiques” évalué par le nouveau DPE est bien plus élevé que prévu et toucherait près de 7 millions de foyers.

Graphique 1 : Efficacité des mesures existantes pour stimuler le renouvellement énergétique

Source : Baromètre du marché de l’énergie de Grenoble Ecole de Management, édition 2022

La “valeur verte” de l’immobilier influence désormais le marché

Les obligations de renouvellement annoncées cet été dans le cadre de la Loi Climat et Résilience ont un impact immédiat sur le marché immobilier : De nombreux propriétaires (ne voulant pas ou ne pouvant pas se lancer) cherchent à revendre leurs crépines, et désormais un mauvais DPE peut se retourner contre une transaction immobilière… L’augmentation du volume de crépines électriques proposées à la vente, et l’impact environnemental de l’immobilier la sensibilisation (causée par ces obligations !) implique une décote pour les maisons les moins bien classées et une revalorisation des maisons les moins énergivores (DPE A et B) : c’est la valeur foncière verte.

Par conséquent, l’efficacité énergétique des maisons nécessite aujourd’hui une ” évaluer
vert” ce qui influence son prix, ce qu’on n’observait pas sur le marché il y a 2 ou 3 ans : en 2018, seuls 8% des experts du baromètre considéraient que l’augmentation de la valeur immobilière d’une maison rénovée était un levier important pour la rénovation énergétique, en 2022 (certes avec un panel de participants différent) plus de 50% indiquaient que la valeur verte est un levier de renouvellement énergétique (graphique 2) !

Graphique 2 : Principaux leviers de l’activité de réhabilitation énergétique

Source : Baromètre du marché de l’énergie de Grenoble Ecole de Management, éditions 2018 et 2022

Le manque de main-d’œuvre qualifiée et l’incertitude politique sont des obstacles majeurs à la rénovation énergétique

Les experts du baromètre classent la difficulté à trouver une entreprise de bonne réputation comme le premier obstacle (42%, graphique 3). En effet, le secteur fait face à une pénurie de main-d’œuvre qualifiée depuis plusieurs années, et la reprise économique post-COVID ne fait qu’amplifier ce phénomène..

Les autres grands obstacles révélés par les experts sont liés à l’incertitude des politiques et au manque général d’information (plus de 35%). Les programmes d’aides à la rénovation changent fréquemment de nom et de critères d’éligibilité : MaPrim’Rénov a remplacé le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) et l’aide Anah pour les ménages modestes et très modestes depuis 2020, puis le CITE pour tous les ménages à partir de 2021… gouvernement a annoncé en octobre 2021 la création de France Rénov quelle est la nouvelle plateforme dédiée renouvellement énergétique et qui doit répondre aux critiques les plus récurrentes adressées au système, à savoir le manque de soutien et la bureaucratie administrative.

Enfin, notre enquête montre que les facteurs financiers (par exemple, un retour sur investissement incertain, un accès limité au capital, un coût de financement élevé, etc.) ne sont pas, selon notre panel d’experts, les principaux freins à la rénovation énergétique ( Graphique 3 ). Cela pourrait s’expliquer en partie par l’environnement d’emprunt favorable en 2020/mi-2021, lorsque les taux d’emprunt étaient extrêmement bas. Dans le même temps, la plupart de nos experts considèrent qu’un niveau général bas des prix de l’énergie (tel qu’observé au début de la crise du Covid-19) ne constitue pas un obstacle majeur au renouvellement énergétique ; il est tout à fait possible que les récentes augmentations des prix de l’énergie jouent un rôle à cet égard.

Ces résultats, replacés dans le contexte actuel, suggèrent que certaines politiques commencent à porter leurs fruits. Cependant, un consensus se dégage : les objectifs affichés par le gouvernement ne pourront être atteints qu’en renforçant l’accompagnement des ménages et en soutenant le développement de l’écosystème de la rénovation.

Graphique 3 : Principaux freins à l’activité de réhabilitation énergétique

Source : Baromètre du marché de l’énergie de Grenoble Ecole de Management édition 2022

Nous remercions le Programme CEE RECIFqui informe massivement sur la rénovation de copropriétés, pour sa collaboration à cette édition 2022 du Baromètre du Marché de l’Energie.

Le Baromètre du marché de l’énergie a été réalisé dans le cadre des travaux menés par le Chaire Energie pour la Société à Grenoble Ecole de Management.


[1] Le DPE renseigne sur la performance énergétique d’un logement sur une échelle décroissante de A à G.

Pour en savoir plus sur le thème du renouvellement énergétique, nous vous invitons à rejoindre la prochaine Rencontres de l’énergieporté par lui Chaire Energie pour la Société à Grenoble Ecole de Management . Informations et inscription : ici

Crédits image de couverture : Getty Images

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here