Volkswagen et Bosch unissent leurs forces dans la production de batteries

0
23

Le groupe Volkswagen et le groupe Bosch viennent de signer un protocole d’accord dans le domaine de la production de batteries. Cet accord vise à explorer la possibilité de concevoir des solutions industrielles pour équiper les usines de production de cellules. Les deux partenaires prévoient de fournir aux fabricants de cellules de batterie des systèmes de production intégrés. Ils proposeront également des solutions de numérisation, ainsi qu’une assistance à la mise en œuvre et à la maintenance. Leur objectif est de devenir des leaders financiers et technologiques dans l’équipement d’usines de production de cellules en Europe. Équipement qui permet la production en série de systèmes de batteries modernes et durables. L’accord entre les deux groupes devrait déboucher sur la création d’une joint-venture d’ici fin 2022.

Un marché européen en forte croissance

Volkswagen et Bosch veulent proposer des solutions d’industrialisation innovantes sur un marché où la demande explose. Soutenus par une forte volonté politique, la plupart des constructeurs européens souhaitent rapatrier la production de batteries sur le continent. Une volonté stratégique mais aussi économique puisque la batterie représente près de 40% de la valeur d’une voiture électrique. Aujourd’hui en Europe, plusieurs entreprises envisagent de construire des usines de cellules d’une capacité annuelle totale d’environ 700 GWh. Pour Volkswagen, l’Europe a donc l’opportunité de devenir une puissance mondiale dans la production de batteries. Le groupe entend s’imposer sur ce marché où la demande ne cesse de croître, même dans l’équipement du neuf gigausines ».

Volkswagen prévoit de construire six “gigafactories”

En tant que constructeur automobile, Volkswagen cherche depuis longtemps à limiter sa dépendance aux batteries. Ainsi, en 2019, elle a inauguré une ligne pilote de production de batteries à Salzgitter en Basse-Saxe. Un site où la construction d’une Gigafactory a commencé en collaboration avec le producteur suédois de batteries Northvolt. Volkswagen ne compte pas s’arrêter là puisque, rien qu’en Europe, il prévoit de construire six usines de cellules d’ici 2030. La joint-venture qu’il entend créer avec Bosch fournira des solutions et des équipements pour la construction de ces usines. Il ciblera également d’autres constructeurs automobiles et fabricants de batteries qui lancent aujourd’hui plusieurs projets de gigafactory.

Une nouvelle source de profit

La place que l’Europe occupera dans la production mondiale de batteries ouvre de grandes opportunités. Volkswagen et Bosch veulent jouer un rôle majeur dans cette nouvelle industrie susceptible de générer des milliards d’euros. Sa décision de participer activement à l’intégration verticale de la chaîne de valeur de la production de batteries est basée sur l’existence d’importants nouveaux centres de profit. Pour Volkswagen, l’alliance avec Bosch est une étape supplémentaire vers son objectif de devenir un leader de la mobilité électrique. Avec ses différentes marques, le Groupe est déjà un grand constructeur automobile accompli. S’appuyant sur l’expérience de Bosch, il est également en passe de devenir un fabricant majeur de cellules de batterie. Un moyen de créer une chaîne d’approvisionnement européenne entièrement localisée pour l’électromobilité “made in Europe”. Une opportunité rare dans l’histoire de l’industrie.

La contribution de Bosch à la production de batteries

En collaboration avec Volkswagen, Bosch cherchera à industrialiser les processus de production de cellules de batterie avec des équipements standardisés. Le groupe est particulièrement bien placé pour le faire. Bosch n’est pas seulement le plus grand fournisseur d’automobiles au monde, mais aussi l’un des principaux fournisseurs d’équipements d’usine. Il comprend parfaitement la technologie des batteries et sait comment les fabriquer. Fort de 135 ans d’expérience dans l’industrie automobile et de son expérience éprouvée dans l’industrialisation, le groupe a pour objectif de rationaliser la production de cellules. De quoi réduire les coûts et augmenter les volumes pour répondre à la demande croissante de batteries en Europe. C’est aussi un moyen pour l’industrie européenne de devenir un moteur technologique de la transformation verte de l’économie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here